Cette article est de la catégorie Internet et domaines 

L'ère post-domaines commence

Le 5 novembre, le Conseil fédéral a approuvé la nouvelle Ordonnance sur les domaines Internet (ODI). Pour SWITCH, cela signifie qu'elle ne vendra plus de noms de domaine à partir du début de janvier 2015. Quelle sera la suite?

Texte: Anja Eigenmann, publié le 05.11.2014

Ce n'est pas une surprise pour SWITCH: depuis des années déjà, il apparaissait que la fondation abandonnerait la vente directe de noms de domaine avec terminaison .ch et l'encadrement de leurs détenteurs. Aussi a-t-elle depuis longtemps et soigneusement préparé le transfert des noms de domaine avec l'Office fédéral de la communication (OFCOM).

SWITCH restera Registry

La raison du nouveau règlement est que sur le plan international, un autre modèle s'est imposé que celui pratiqué en Suisse au niveau des noms de domaine. SWITCH assumait jusqu'à présent un double rôle au niveau des tâches relatives aux noms de domaine avec la terminaison .ch: d'une part, elle exploitait l'infrastructure technique nécessaire à .ch, soit la liste des noms de domaine .ch. D'autre part, elle vendait ces noms de domaine et encadrait leurs détenteurs. Cette dernière tâche a été de plus en plus reprise par des partenaires commerciaux de SWITCH, appelés Registrars. La première tâche, l'exploitation de la liste des noms de domaine (également appelée Registry), est très délicate. En effet, si cette infrastructure était défaillante, cela paralyserait de grandes parties de la vie publique en Suisse (voir également 'Quand la fiabilité n'est pas un hasard'). C'est pourquoi cette tâche est largement régulée par la Confédération. La seconde tâche, celle des Registrars, n'est pas particulièrement régulée. Voici maintenant que la nouvelle Ordonnance sur les domaines Internet dissout cette double tâche: il est stipulé dans les dispositions transitoires de l'ordonnance que SWITCH, en tant que gestionnaire de la Registry, ne sera plus autorisée, dès début janvier 2015, à entrer dans de nouvelles relations contractuelles avec des clientes et clients finaux et que les clients actuels devront transférer leurs noms de domaine vers un Registrar. A dater de la mi-janvier 2015, SWITCH commencera à engager ses clients par écrit à transférer leurs noms de domaine vers les Registrars. Notre société affiliée switchplus continuera de proposer en tant que Registrar tous les services relatifs aux noms de domaine. 

Mais que fera désormais SWITCH?

La fondation se concentrera sur l'exploitation de la liste des noms de domaine .ch et veillera à la sécurité et à la stabilité d'Internet en Suisse. Mais ce n'est pas tout, et de loin: la tâche première de SWITCH consiste à développer et à exploiter des prestations de services Internet pour les hautes écoles. Quelques exemples:

Ce n'est là qu'un petit extrait des prestations que la fondation SWITCH fournit à l'Internet suisse et à la place de recherche suisse.


Communiqué pour les médias de SWITCH sur l'ODI
ODI
Interview avec Andreas Dudler
Réponses aux principales questions sur le processus de transfert
Autres articles