Cette article est de la catégorie Corporate 

Bloguer avec maman et programmer de jeux avec papa

Comment transmet-on aux enfants et aux parents l'utilisation sûre d'Internet? Un responsable de cours répond à la question.

Texte: Séverine Jagmetti, publié le 09.12.2015

SWITCH soutient zischtig.ch avec un don de Noël. Cette association organise des cours sur les médias ayant pour objectif de transmettre aux enfants et aux parents l'utilisation sûre des médias numériques. Joachim Zahn, chef de projet de zischtig.ch, explique dans l'entretien l'importance de ce travail.

SWITCH: Joachim Zahn, en tant que "digital natives" (enfant du numérique), les enfants et les jeunes devraient être familiarisés avec les nouveaux médias. Que devez-vous encore leur apprendre?
Joachim Zahn: Les enfants et les jeunes se retrouvent souvent face aux mêmes défis que les adultes: il y a toujours des nouveautés, et la plupart des personnes ignorent ce qui se déroule derrière une application. Les enfants n'ont souvent pas la patience de bien s'informer. C'est pourquoi ils sont également appelés les "digital naives" (naïfs du numérique).

La sécurité peut être établie en habilitant les enfants à bien utiliser les médias.

Grâce à des cours adaptés à l'âge du public cible, zischtig.ch explique de manière claire et compréhensible la technique qui se cache derrière les applications. Nous voulons que les enfants comprennent où et comment ils peuvent veiller concrètement à leur sécurité. De ce fait, nous traitons aussi toujours les aspects sociaux, car de nombreux problèmes en lien avec les médias sociaux ou les services de chat surgissent en raison des relations humaines présentes dans ce genre de communication. Il est impératif de connaître ces points faibles pour garantir une certaine sécurité sur Internet. Une fois ces aspects réglés, les enfants peuvent utiliser les médias de manière plus offensive, créative et profitable.

Quels sont les points essentiels de la formation sur les médias?
Informer et habiliter les parents et les enfants sont deux des trois points essentiels actuels. Les dernières années ont été marquées par des discours alarmistes dans les médias: Facebook est dangereux! Les risques sont partout! Ainsi, certains jeunes n'osent pas s'inscrire sur Twitter. D'autres trouvent l'application trop compliquée. Le troisième point principal est le travail avec les parents et les personnes s'occupant d'enfants en âge préscolaire. De plus en plus souvent, les petits sont déjà en contact avec les tablettes et les smartphones. Il convient donc d'éduquer les personnes de référence concernant la sécurité et la santé en lien avec l'usage des médias.

Les parents et les enseignants sont-ils compétents en matière d'éducation médiatique?
Il y en a encore beaucoup qui ignorent volontairement la question. D'autres sont en revanche trop restrictifs. Par conséquent, les enfants développent moins de compétence médiatique. Entre les deux extrêmes, il y a de nombreuses manières de faire. De façon générale, les parents sont trop focalisés sur la seule mise en garde contre les pervers circulant sur Internet sous une fausse identité, une tactique prénommée «cybergrooming». Le cyberharcèlement est un autre cheval de Troie des parents. Que la sécurité peut être établie en habilitant les enfants à bien utiliser les médias est un fait qui doit gagner en notoriété. De plus, beaucoup ignorent comment les médias peuvent être utilisés de manière créative et de façon adaptée à l'âge du public cible. Le rôle de modèle que jouent les adultes est également souvent sous-estimé.

Parents et enfants découvrent le potentiel de leurs smartphones. Et surtout, ils engagent ensemble un dialogue.

Avec son don de Noël, SWITCH soutient l'élaboration de cours sur les médias. Comment doit-on se représenter une telle formation?
Notre objectif est que les parents et les enfants puissent participer ensemble au cours. Notre programme est très diversifié: mère et fille apprennent à créer et à gérer ensemble leur propre blog. Père et fils apprennent à programmer ensemble des jeux simples. Mère et fils découvrent les possibilités créatives d'une tablette. Parents et enfants découvrent le potentiel de leurs smartphones. Et surtout, ils engagent ensemble un dialogue. Ils apprennent à échanger sur les médias numériques et à essayer ensemble de nouvelles choses. Ils découvrent ensemble à quoi ressemble une utilisation sûre des appareils et de leurs applications. L'enseignement doit être compréhensible et empreint d'humour. L'apprentissage doit être ludique.

Une première série de cours pour enfants, jeunes et parents se déroulera au premier semestre 2016. Les lieux prévus pour la formation sont des bibliothèques, des centres communautaires, des places publiques et des bâtiments scolaires.

Site Internet de zischtig.ch

Photo: zischtig.ch

Joachim Zahn

Joachim Zahn se consacre depuis 1989 au thème des médias numériques et de leur usage dans la vie de famille. Animateur socioculturel diplômé, il dispose également d'un Master of Science en Travail social. Outre son activité en tant que chef de projet auprès de zischtig.ch, il enseigne la pédagogie des médias et les nouvelles technologies auprès des hautes écoles spécialisées et des écoles supérieures de Suisse alémanique.

Autres articles