Cette article est de la catégorie Services et du dossier Coopérations internationales Interconnexion

Navigation sans complications

Le réseau universitaire d'itinérance eduroam est un modèle de coopération internationale réussie.

Texte: Fabian Mauchle, publié le 03.10.2016

Le professeur invité allume son iPad et est automatiquement relié au WLAN. Peu importe qu'il se trouve à l'Institute of Technology de Jodhpur en Inde, à la Technical University of Mombasa au Kenya, à l'Université du Québec à Chicoutimi au Canada, à l'Université de Duisburg-Essen ou à l'EPF de Zurich. Ceci répond au fait que chercheurs, étudiants et enseignants travaillent de plus en plus souvent à des institutions partenaires de Suisse et de l'étranger.

La navigation sans complications est possible grâce à eduroam, le service universitaire international d'itinérance qui a commencé par une coopération de quelques universités européennes. eduroam est de plus en plus populaire. C'est un modèle de coopération internationale réussie.

Une croissance impressionnante

SWITCH a participé à la construction d'eduroam comme membre actif. Actuellement, chez SWITCH, nous assumons encore le rôle de catalyseur et de coordinateur. Alors que le projet eduroam a démarré chez TERENA (actuellement GÉANT), il existait déjà en Suisse une solution d'itinérance, à savoir SWITCHmobile (aujourd'hui SWITCHconnect Classic). Cependant, quelques grandes hautes écoles se sont déclarées disposées à participer à une phase de test. Et bien que l'environnement de test ait fonctionné sans problèmes, eduroam n'a pas, tout d'abord, remporté un grand succès en Suisse. Ceci du fait que la solution existante fonctionnait et qu'il n'y avait pas encore de grand besoin d'itinérance internationale. Cela explique également pourquoi eduroam a sommeillé quelque temps en Suisse.

Dans le reste de l'Europe, la situation était différente: la plupart des pays ne disposaient pas de solution d'itinérance. eduroam s'est avéré idéal et s'est très vite répandu. Le grand succès d'eduroam en Europe a vite éveillé l'intérêt d'autres réseaux universitaires. Au fil des années, des pays de la région Asie-Pacifique s'y sont joints, entre autres l'Australie, la Chine et le Japon, et plus tard le Canada et les USA. On trouve désormais eduroam en Amérique du Sud et, sporadiquement, en Afrique. Au niveau mondial, plus de 4000 institutions universitaires de plus de 70 pays de tous les continents participent à eduroam.

Mais pour la Suisse également, la collaboration a gagné en importance et l'on s'est davantage intéressé à une itinérance mondiale. A l'heure actuelle, 88% des hautes écoles accréditées chez swissuniversities offrent eduroam, qui est à la disposition de 97% des étudiants. A cela s'ajoutent quelques instituts nationaux et internationaux de recherche, entre autres l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire CERN et l'Institut Paul Scherrer (PSI), tendance à la hausse.

Un succès mesurable

Quelques chiffres dignes d'un jubilé montrent le succès d'eduroam: depuis la mise en service de la mesure systématique des Logins chez eduroam en 2008, il a été enregistré au total, jusqu'au 17 mai 2016, un milliard d'authentifications internationales.

Les chiffres suisses ont également connu une croissance impressionnante: tandis que nous avions enregistré en 2011 2,7 millions de Logins eduroam réussis en Suisse, ce chiffre devrait cette année, par extrapolation, atteindre près de 80 millions. Les utilisatrices et utilisateurs suisses se sont identifiés environ 8,7 millions de fois à l'étranger durant la première moitié de 2016.Parmi les 270'000 utilisateurs enregistrés dans toute la Suisse au premier semestre de 2016, à peu près la moitié venait de l'étranger. Cela signifie qu'environ la moitié des étudiants suisses ont déjà utilisé eduroam en dehors de leur propre université.

En dehors de l'université

Les institutions proches des universités reconnaissent également les avantages d'eduroam. C'est ainsi que quelques bibliothèques et les hôpitaux universitaires proposent le service. Mais on trouve eduroam non seulement là où on peut naturellement s'attendre à rencontrer de nombreux étudiants et chercheurs: même des aéroports décident de proposer le service, par exemple l'aéroport de Genève.

L'auteur
Fabian   Mauchle

Fabian Mauchle

Après des études d'informatique à la Haute Ecole de Rapperswil, qu'il a achevées avec le diplôme de MSc FHO, Fabian Mauchle est entré chez SWITCH en 2010. Il travaille comme Network Engineer à l'équipe Global LAN où il est responsable entre autres d'eduroam.

E-mail

Qu'est-ce qu'eduroam?

eduroam (education roaming) est un service mondial d'authentification au WLAN, développé pour la communauté de recherche et des hautes écoles. Il permet aux chercheurs, étudiants et collaborateurs des universités une connexion Internet gratuite et sûre partout où un WLAN eduroam est disponible. Ainsi, eduroam favorise l'accès mondial et mobile au savoir, Et les institutions dotées d'eduroam n'ont pas besoin d'installer des accès pour visiteurs ni de distribuer des mots de passe.

Le projet eduroam a été planifié en 2003 dans le cadre de la TERENA "Task Force Mobility" (actuellement GÉANT TF-MNM) avec la participation de SWITCH. Un an plus tard environ, cela a abouti au service productif appelé eduroam. GÉANT organise et coordonne le Global eduroam Governance Committee (GeGC), qui fixe les normes techniques et organisationnelles et règle l'admission de nouvelles organisations d'itinérance.

Autres articles