Cette article est de la catégorie Corporate 

L’accès intelligent aux applications cloud

Dans le domaine des applications cloud, beaucoup de questions restent en suspens sur un certain nombre d’aspects: stratégie, achat, migration, intégration, changements organisationnels, gestion juridique, gestion des risques et des utilisateurs. SWITCH est compétente pour accompagner les hautes écoles dans la résolution de ces questions.

Texte: Immo Noack, publié le 29.09.2017

Les applications cloud gagnent en importance, y compris dans les hautes écoles. Cela peut relever d’un processus volontaire de leur part ou bien elles tiennent compte du fait que les fournisseurs sont de plus en plus nombreux à s’orienter vers les applications cloud et qu’il devient donc impératif de se convertir à des offres correspondantes. Le développement des applications cloud est par ailleurs favorisé par le fait que les utilisateurs sont de plus en plus nombreux à vouloir accéder à tout moment et en tout lieu à des données communes avec un «bring your own everything cloud tool». Les applications traditionnelles pour appareils sont donc de moins en moins demandées. Bien entendu, les applications ne peuvent pas toutes être déplacées dans le cloud. Il est par conséquent recommandé d’étudier cette option en fonction de la situation, en particulier lors du lancement de nouvelles applications.

Faire face aux défis ensemble

L’environnement cloud ne manque pas de défis à relever: quelle est la bonne stratégie? Comment obtenir l’offre adéquate? Quelle est la meilleure façon de l’intégrer? Quels sont les problèmes d’ordre juridique? Que doit-on réorganiser? Le développement rapide d’applications cloud avec des mises à jour quasi hebdomadaires pose un défi supplémentaire aux utilisateurs et aux services informatiques. Les utilisateurs dépendent de plus en plus de la documentation et de l’information fournies directement par les fournisseurs, ce qui implique éventuellement d’adapter les canaux d’information habituels.

Les applications cloud sont un bon exemple pour le travail communautaire de SWITCH. Les hautes écoles traitent plus ou moins les mêmes problèmes. Il n’est guère possible de conclure des contrats et accords individuels entre des fournisseurs mondiaux et des hautes écoles, ou alors uniquement de façon exceptionnelle. Seules les solutions communes sont applicables dans ce cas. Les contrats et les accords relatifs au cloud ainsi que l’utilisation de celui-ci sont des sujets communs nécessitant une solution coordonnée. Les possibilités varient selon l’application.

SWITCH accompagne les hautes écoles en fournissant les services suivants:

  • Les offres cloud de SWITCH
  • En complément: des offres cloud commerciales de l’appel d’offres IaaS de GÉANT. Ces offres aux conditions uniques à l’échelle européenne visent à favoriser les applications cloud d’IaaS. Ce site web contient les informations suivantes: contacts, assistance, conditions, aspects juridiques, formations, comptes test, possibilités de commande et documents de tous les fournisseurs et revendeurs.
  • Higher Education Cloud Days: plate-forme évènementielle pour échanger ses expériences mais aussi avoir l’occasion de découvrir des solutions et de connaître les fournisseurs et revendeurs.

Grâce au Community Service Hub (CSH), les hautes écoles auront en outre à l’avenir la possibilité d’accéder à une plate-forme centralisée commune qui offre des services informatiques, y compris des applications cloud, spécialement choisis et gérés pour répondre à leurs besoins.

L'auteur
Immo   Noack

Immo Noack

Depuis novembre 2012, Immo Noack dirige le Procurement Team de SWITCH. Auparavant, il travaillait entre autres à l'EPF de Zurich et au projet Neptun. A l'origine, il a fait des études d'ingénieur-électricien.

E-mail

Higher Education Cloud Days

Ces rencontres régulières ont pour objectifs l’échange d’expériences et la présentation de solutions et de nouveaux fournisseurs. Le premier rendez-vous a eu lieu mi-avril et le second mi-août 2017, tous deux à l’Université de Berne. La prochaine édition de la manifestation est prévue pour le 10 avril 2018, toujours à l’Université de Berne.

Autres articles