E-Portfolios conquièrent les universités suisses

A la mi-novembre, le Special Interest Group (SIG) "e-Portfolio" s’est tenu à Berne. Des questions pédagogiques, juridiques et techniques ont été au cœur du "National event e-Portfolio 2017". La clarification de ces questions a pour but d’ancrer plus solidement les e-Portfolios dans le monde universitaire suisse.

Texte: Nathalie Roth, publié le 21.11.2017

L’utilisation des e-Portfolios dans l’enseignement universitaire provient des pays anglo-saxons. Mais depuis quelques années, les portefeuilles numériques font également leur entrée dans le monde de l’enseignement supérieur suisse. Ceci notamment grâce au travail d’un groupe d’experts e-Portfolio de diverses universités suisses, du SIG "e-Portfolio", qui fait partie de l’e-learning Community eduhub. Depuis plusieurs années, ce groupe d’experts poursuit inlassablement l’objectif de la diffusion des e-Portfolios dans le paysage suisse de l’enseignement supérieur. C’est pourquoi le groupe s’est déjà réuni pour la sixième fois afin de partager ses expériences, son savoir-faire et ses bonnes pratiques.

La rencontre annuelle à l’Université de Berne est respectivement organisée par le SIG "e-Portfolio" et SWITCH. En tant qu’organisateur, SWITCH aide ainsi à réunir les bonnes personnes et leur propose différentes plateformes d’échange. Cela profite non seulement à l’ensemble de la communauté e-Portfolio, mais aussi à SWITCH, qui se considère comme faisant partie de cette communauté et peut développer ses services, tels que le SWITCHportfolio en étroite collaboration avec les universités suisses.

Un portefeuille numérique pour la vie

L’utilisation des e-Portfolios est extrêmement variée. Ils peuvent être utilisés par les étudiants comme des journaux d’apprentissage pour réfléchir et approfondir ce qu’ils ont appris en cours, pour rédiger des travaux de groupe et pour présenter la progression de l’apprentissage dans des blogs par exemple. D’autre part, les e-Portfolios peuvent également être utilisés directement comme outil de carrière – comme dossier de candidature auprès des employeurs potentiels, avec un CV, des copies de certificats, des attestations de performances et des échantillons de travail.

Ce qui, à première vue, semble être une dépense supplémentaire, s’avère être en fin de compte un avantage évident. Les étudiants qui travaillent régulièrement avec des e-Portfolios déclarent qu’ils peuvent améliorer et consulter plus longtemps leurs connaissances avec des e-Portfolios. Le processus d’apprentissage devient beaucoup plus durable en travaillant avec les e-Portfolios. Il peut également être rendu visible.

Les e-Portfolios sont utilisés par les étudiants à long terme dans le cadre de l’apprentissage tout au long de la vie.

Les e-Portfolios favorisent par ailleurs le travail collaboratif. Les étudiants apprennent à travailler en groupes, à rechercher ensemble des solutions et à se donner mutuellement un feed-back constructif – une série de compétences personnelles qui sont indispensables pour leur vie professionnelle future. De plus, le travail avec les e-Portfolios permet d’améliorer les compétences numériques des étudiants. Les étudiants qui travaillent régulièrement avec des e-Portfolios apprennent également à planifier leur propre apprentissage et à développer des stratégies d’apprentissage.

Les e-Portfolios sont utilisés par les étudiants à long terme dans le cadre de l’apprentissage tout au long de la vie. Par conséquent, les e-Portfolios appartiennent aussi aux étudiants, ils sont leur propriété et sont donc privés. Les étudiants peuvent décider eux-mêmes quelles parties de leur e-Portfolios seront visibles pour leurs collègues, professeurs ou employeurs potentiels. Ils conservent leur e-Portfolio et continuent de le gérer, même après leurs études, par exemple en mentionnant des formations continues, en intégrant des certificats numériques (par exemple de MOOCs et en répertoriant des copies de certificats.

De nombreuses questions et de nouvelles solutions

Cette année, le "National Event e-Portfolio" était fortement axé sur la question de savoir comment transformer un e-Portfolio, auparavant utilisé comme journal d’apprentissage pendant les études, en un outil de carrière avantageux. Le SIG a mis ce sujet en avant dans diverses présentations, workshops et tables rondes. Pour parvenir à ce but, il faut améliorer la convivialité des e-Portfolios et garantir l’accès tout au long de la vie grâce à SWITCH edu-ID. Les étudiants qui terminent leurs études ou qui changent d’université peuvent désormais demander à SWITCH de transférer manuellement leur e-Portfolio de leur adresse e-mail institutionnelle à leur SWITCH edu-ID. Dans un an, cette étape devrait être automatisée et réalisée par les étudiants eux-mêmes d’un simple clic. 

Le Keynote Speaker Dominique-Alain Jan de l’Open University a souligné que l’utilisation des e-Portfolios dans les universités doit être fermement ancrée dans le programme d’études afin que les étudiants utilisent les e-Portfolios. De plus, les étudiants devraient pouvoir simplement transférer leur e-Portfolio d’une filière d’études à une autre. Les étudiants devraient pouvoir utiliser leur e-Portfolio tout au long de leurs études, c’est-à-dire de la licence à la thèse de doctorat en passant par le Master, et y avoir accès même à l’issue de leurs études. Il est également important de recevoir régulièrement un feed-back sur le travail des étudiants contenu dans l’e-Portfolio de la part des professeurs ou des autres étudiants. Les étudiants sont beaucoup plus motivés à travailler avec des e-Portfolios s’ils reçoivent un feed-back régulier à ce sujet. De plus, il ne faut pas oublier que les e-Portfolios sont principalement destinés à servir les étudiants et à soutenir leur processus d’apprentissage. L’accent devrait être mis sur le processus de travail avec l’e-Portfolio et non sur le résultat final.

L’utilisation des e-Portfolios dans les universités doit être fermement ancrée dans le programme d’études afin que les étudiants utilisent les e-Portfolios. De plus, les étudiants devraient pouvoir simplement transférer leur e-Portfolio d’une filière d’études à une autre.

L’événement a également porté sur la question de savoir comment on pouvait globalement améliorer l’acceptation des e-Portfolios dans l’enseignement supérieur. Comment motiver les enseignants et les étudiants à utiliser des e-Portfolios? Car au départ, il n’est pas si facile de travailler avec des e-Portfolios. Comme tout nouvel outil d’e-learning, les e-Portfolios ont leurs défauts et présentent de nombreux défis pour les nouveaux utilisateurs. Il convient de clarifier non seulement les questions techniques, mais aussi juridiques et autres. En voici quelques exemples:

  • Qu’advient-il des e-Portfolios lorsque les étudiants changent d’université ou achèvent leurs études?
  • Où se trouvent les données?
  • Qu’en est-il de l’espace de stockage?
  • Comment rendre l’enseignement avec les e-Portfolios plus intéressant au niveau pédagogique?
  • Quelles méthodes de travail ont fait leurs preuves ou pas jusqu’à présent?
  • Comment enregistrer les résultats des élèves dans les e-Portfolios?

Dans le cadre d’une discussion commune sur les diverses questions, les participants ont élaboré de nouvelles approches pour résoudre ensemble les défis de la numérisation dans l’enseignement supérieur. Afin d’intégrer avec succès les e-Portfolios dans l’enseignement universitaire, il est important que la direction de l’université et les enseignants soient formés à l’utilisation des e-Portfolios pour en comprendre le fonctionnement. Seuls ceux qui ont vraiment compris comment fonctionnent les e-Portfolios peuvent mieux évaluer leurs avantages pour l’enseignement universitaire.

L'auteur
Nathalie   Roth

Nathalie Roth

La traductrice et interprète formée travaille chez SWITCH depuis 2009. Elle s'occupe de l'E-Learning Community suisse eduhub. Auparavant, Nathalie Roth était auteure e-learning auprès d'une société suisse d'informatique.

E-mail

SWITCHportfolio

L’e-Portfolio de SWITCH est basé sur le projet open source Mahara et présente de nombreux avantages par rapport aux portefeuilles électroniques classiques:

  • Accès sécurisé via AAI ou SWITCH edu-ID
  • Possibilité d’utilisation même après avoir quitté l’université
  • Guidage intuitif de l’utilisateur
  • Vastes possibilités de conception
  • Stockage des données en Suisse
  • Protection des données garantie

Informations complémentaires à propos de SWITCHportfolio.

Autres articles