Cette article est de la catégorie Divers 

La contribution de SWITCH à "Internet of people"

Cinq collaborateurs de SWITCH présentent des exposés à la TNC16 à Prague. Voici un aperçu des thèmes.

Publié le 14.06.2016

"Building the Internet of People", tel est le thème de la TNC16. La conférence la plus grande et la plus prestigieuse, avec 650 participants, des réseaux européens de recherche se tient cette année du 12 au 16 juin à Prague. Elle est accueillie par le réseau tchèque de recherche CESNET: SWITCH sera également de la partie avec quatre collaborateurs. Voici leurs contributions:

Drop the Cloud to become successful as an Integrated Service Provider

Jens-Christian Fischer, chef de l'équipe PETA Solution et Product Owner de SWITCHengines

Depuis 2 ans, SWITCH fournit des services Cloud dans le domaine des hautes écoles, tant pour Infrastructure as a Service (IaaS) que pour Software as a Service (SaaS). Dans le cadre du projet SCALE-UP, SWITCH réalise en outre, avec 9 institutions, une série de services courant les besoins des écoles sur le Cloud. Être fournisseur de services Cloud signifie être en concurrence, sur le marché IaaS très disputé, avec des "grands" comme Amazon, Google ou Microsoft. Cela peut-il fonctionner? L'exposé montre où résident les forces d'un réseau de recherche et comment SWITCH les combine aux besoins des hautes écoles.

Vidéo "Drop the Cloud to become successful as an Integrated Service Provider"

BetrAAIying the Federated Login

Renato Furter, ingénieur en logiciel et responsable, entre autres, du développement de l'application d'enregistrement pour les services Cloud de SWITCH

SWITCH a créé sa propre Cloud-ID pour le login au service Cloud SWITCHdrive. Shibboleth serait alors implémenté dans ownCloud, qui constitue la base de SWITCHdrive. Malheureusement, l'intégration de Shibboleth n'a pas répondu aux attentes. La solution de SWITCH a bien apporté les avantages attendus mais aussi quelques inconvénients. – L'exposé donne un aperçu à ce sujet et présente les enseignements tirés ainsi que d'autres projets d'avenir concernant SWITCHdrive.

Vidéo "BetrAAIying the Federated Login"

Science DMZ goes above the network

Ann Harding, membre de l'équipe AAI chez SWITCH et dirigeante du projet GÉANT sur le développement de Trust & Identity

Une DMZ (zone démilitarisée) serait dès à présent possible dans le Réseau Scientifique via eduGAIN et AAI. Il s'agit cependant d'un concept complexe et relativement coûteux. D'une manière générale, le concept d'une DMZ scientifique prévoit que l'environnement réseau soit optimisé pour applications scientifiques, donc qu'il soit en mesure de fournir une performance élevée; à côté de cela, des applications administratives peuvent également être utilisées. – Voici à quoi ressemblerait une DMZ scientifique avec AAI et ce qu'elle apporterait.

Vidéo "Science DMZ goes above the network"

Sync and Share Service: Suddenly Having End Users

Christoph Herzog, chef de l'équipe des services d'application

SWITCH n'avait affaire jusqu'à présent, pour les cas d'assistance dans le cadre de ses services, qu'à un nombre restreint d'interlocuteurs – en majorité des informaticiens. Depuis l'année dernière, avec ses nouveaux services Cloud, elle se rapproche davantage de ses clients finaux. Cela a entraîné une augmentation massive du nombre d'utilisateurs non orientés sur la technique et de leurs demandes d'assistance. – L'exposé montre sur la base du service Sync and Share SWITCHdrive le concept sélectionné, les canaux de communication et le sujet des propositions d'utilisateurs ainsi que les premières expériences faites par SWITCH.

Vidéo "Sync and Share Service: Suddenly Having End Users"

Swiss NREN protection with DNS RPZ

Matthias Seitz, Security Engineer et chef du projet d'introduction de DNS RPZ dans le réseau suisse des hautes écoles

Dans le but de protéger les membres des hautes écoles des sites web de phishing, de malware et autres sites malicieux, SWITCH a lancé le service DNSfirewall. Celui-ci est basé sur DNS RPZ, avec lequel le Domain Name System déjà existant est complété d'une fonction pare-feu. DNSfirewall protège les membres des hautes écoles des sites malveillants et les machines déjà infectées peuvent être détectées. Pour cela, les demandes pour sites malveillants sont réécrites et l'utilisateur est transmis vers un site d'information. Celui-ci informe en détail sur le danger et sensibilise ainsi l'utilisateur. Dans cette présentation, nous montrons le fonctionnement de DNSfirewall et faisons part des expériences faites jusqu'à présent par SWITCH avec ce service.

Vidéo "Swiss NREN protection with DNS RPZ"

 

Autres articles