Nouveau: Data Protection Officer chez SWITCH

Chez SWITCH, la protection des données est une priorité absolue. L’importance et la complexité croissantes de la législation relative à la protection des données justifient la création du nouveau poste de Data Protection Officer (DPO). Cette fonction est assumée par Anna Kuhn.

Publié le 22.06.2021

«Schrems II», RGPD, conservation des données secondaires, règlement «vie privée et communications électroniques», révision totale de la loi suisse sur la protection des données: le monde ne cesse d’évoluer dans le domaine de la législation relative à la protection des données. En effet, de nouvelles jurisprudences, lois, ordonnances et directives se succèdent sans discontinuer. En combinaison avec le glissement des activités entrepreneuriales vers l’espace virtuel – vidéoconférences, solutions cloud, surveillance, pour n’en nommer que quelques-unes – les exigences de conformité deviennent de plus en plus élevées et complexes.

SWITCH prend la protection des données très au sérieux. La fondation s’efforce toujours de veiller à ce que les prestations qu’elle fournit à la communauté et ses processus internes soient conformes aux prescriptions en matière de protection des données. Pour relever ces différents défis, SWITCH a décidé de créer un poste de Data Protection Officer (DPO). En collaboration avec l’équipe juridique, le ou la DPO de SWITCH sera responsable de la conformité interne en matière de protection des données et conseillera et surveillera l’entreprise dans les questions liées à la protection des données.

La fonction de DPO chez SWITCH sera assumée par Anna Kuhn. Nora Zinsli reprendra son ancienne fonction de cheffe d’équipe et de General Counsel et formera, avec Angelo Marchetta, le service juridique de SWITCH. Anna Kuhn restera secrétaire générale de la fondation et reprendra également le product management du consulting SWITCHlegal, qu’elle gérera pour notre communauté en collaboration avec Nora Zinsli.

SWITCHlegal restera donc l’interlocuteur de la communauté des hautes écoles comme auparavant, y compris pour les questions juridiques, et continuera à organiser les réunions du GT ICT Law. La nouvelle structure a pour but d’intensifier encore la collaboration dans le domaine de la protection des données. Les membres de la communauté qui ont déjà recruté des DPO sont invités à contacter directement anna.kuhn@switch.ch pour planifier une éventuelle collaboration future.

Autres articles