Identités numériques pour les étudiants de demain

Le projet FIDES entend proposer à l’avenir une identité numérique fédérée aux membres des écoles en Suisse. SWITCH met à la disposition du projet sa longue expérience et soutient la direction de projet d’educa.ch.

Texte: Christoph Graf, publié le 29.04.2019

Les élèves d’aujourd’hui sont les étudiants de demain. SWITCH souhaite leur faciliter la transition du monde des écoles vers celui des hautes écoles. De ce fait, il est important pour SWITCH que la future solution d’identité des écoles soit bien harmonisée avec SWITCH edu-ID. Toutefois, il existe encore d’autres points de contact entre ces deux mondes. Les étudiants des hautes écoles pédagogiques évoluent alternativement ou simultanément dans les deux mondes, que ce soit pour des stages, en tant qu’enseignants ou de nouveau dans une HEP dans le cadre de formations continues. Par ailleurs, il existe des prestations de service, par exemple des offres de bibliothèques, proposées simultanément aux membres des deux mondes. L’engagement de SWITCH en faveur du projet FIDES (Fédération de services d’identités pour l’espace suisse de formation) se fait avec pour objectif de créer une bonne expérience utilisateur dans ces cas d’utilisation. FIDES est un projet de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP).


Utiliser la même solution dans les deux cas permettrait d’obtenir la meilleure homogénéisation possible. Il s’agit d’une des options abordées lors du deuxième semestre 2018 dans un groupe de travail d’educa.ch auquel des représentants cantonaux et SWITCH ont participé. Des différences importantes entre ces deux mondes ont cependant dû être prises en compte. Ainsi, les mesures relatives à la façon d’aborder les mineurs et la prise en compte du rôle des responsables légaux constituent des exigences centrales dans les écoles mais ne sont plus importantes dans les hautes écoles. Par ailleurs, avec FIDES, l’intégration des écoles se fait principalement par les systèmes des autorités cantonales, tandis que dans la communauté des hautes écoles, les systèmes des hautes écoles normalement sont directement connectés. Autre point dont il faut tenir compte: la gouvernance est assumée par des organes distincts dans les deux mondes.

Il convient également de garder à l'esprit que la gouvernance dans les deux mondes doit être assurée par des organes distincts. 

De ce fait, le groupe de travail de FIDES recommande à chacun de mettre en place sa propre fédération d’identités avec sa propre gouvernance. Pour les protocoles utilisés et la structuration des informations échangées, il s’agit au contraire de miser sur une compatibilité maximale.

Projets pilotes entre les cantons et le secteur privé

Actuellement, educa.ch gère plusieurs projets pilotes entre les cantons et des entreprises clés du secteur privé. Ceux-ci constituent la base de leur future intégration dans la fédération. En parallèle, la direction de projet d’educa.ch effectue des préparations en prévision des décisions politiques en matière d’éducation qui doivent être prises en juin 2019 lors de l’assemblée plénière de la CDIP. La mise en service est prévue pour le début de l’année scolaire 2020-2021.

SWITCH soutient maintenant ce projet sur deux niveaux:

  • Au niveau de l’architecture informatique de FIDES, SWITCH continue à apporter son propre savoir-faire pour la concrétisation désormais prévue et transmet, si besoin, des contacts internationaux de manière informelle.
  • Au niveau du pilotage du projet, SWITCH soutient le mandataire du projet, la CDIP, en occupant une place formelle au sein du groupe de pilotage de FIDES.

SWITCH souhaite que le projet FIDES soit couronné de succès et se réjouit de poursuivre cette collaboration!

 

Vous trouverez plus d’informations sur le projet FIDES sur https://fides.educa.ch/.

L’interlocuteur pour FIDES est le directeur du projet Alan Moran <Alan.Moran@educa.ch>.

L'auteur
Christoph &nbsp; Graf

Christoph Graf

Christoph Graf a obtenu son diplôme d'ingénieur-électricien à l'EPF de Zurich en 1986. Il a débuté chez SWITCH en 1991. Après avoir été chez DANTE à Cambridge, il est revenu chez SWITCH en 1998. Il est actuellement le chef de programme SWITCH edu-ID.

E-mail
Autres articles