SWITCHengines: plus attrayante pour chercheurs FNS

Depuis début 2018, les chercheurs peuvent faire prendre en charge par le Fonds national suisse (FNS) l'intégralité des prestations cloud SWITCH qu'ils utilisent dans le cadre de projets financés par ce dernier. Les infrastructures informatiques dans le cloud permettent aux chercheurs de se concentrer pleinement sur leur mission.

Texte: Christoph Witzig, publié le 09.03.2018

SWITCH se considère comme faisant partie intégrante de la communauté des hautes écoles. La collaboration de longue date dans un esprit de confiance et de partenariat avec cette communauté fait naître des prestations, qui bénéficient également aux chercheurs. Etant donné que ces derniers travaillent souvent avec de grands volumes de données, il est très important pour eux de pouvoir les traiter de façon fiable et sûre. Les prestations de calcul et de sauvegarde évolutives de SWITCHengines constituent une solution probante pour satisfaire à ces exigences.

Les capacités informatiques requises peuvent être réservées en ligne rapidement et facilement via une simple commande. Les prestations réservées sont ensuite mises à disposition immédiatement. Cela est possible parce que l’infrastructure de SWITCH est organisée de telle manière que plusieurs milliers de serveurs virtuels peuvent être exploités simultanément dans différentes configurations. SWITCH exploite deux centres informatiques dans le réseau des hautes écoles suisses: un à Lausanne et un à Zurich. C’est également là que se trouvent les serveurs SWITCH mis à disposition pour SWITCHengines.

Une infrastructure informatique pour chaque situation

Un point particulièrement apprécié: grâce au système flexible "pay per use", il est possible d’ajouter à tout moment des prestations de calcul ou de sauvegarde supplémentaires. Ces dernières ne doivent être payées que si elles sont utilisées. Cependant, les utilisateurs sachant en avance qu’ils auront besoin de SWITCHengines à long terme, bénéficient d’un rabais sur la base de la durée du projet et du volume global souhaité de stockage et de traitement informatique. Dans un cas comme dans l’autre, avec SWITCHengines, les investissements, parfois considérables, pour des solutions sur site ne sont plus nécessaires. En éliminant les investissements onéreux dans du matériel informatique, la maintenance et les mises à jour fastidieuses, le chercheur réalise une double économie: il gagne du temps et de l’argent. De plus, de cette façon, il dispose toujours de matériel actuel et il n’est plus nécessaire, une fois le projet terminé, de procéder à la maintenance du matériel informatique dépassé et peu exploité dans les départements de la haute école. En effet, les spécialistes en informatique de SWITCH veillent à ce que les équipements SWITCHengines soient toujours à la pointe de la technologie, ce qui est une garantie optimale contre les pannes.

Les chercheurs travaillant avec SWITCHengines se sentent entre de bonnes mains à plusieurs niveaux: l’infrastructure est raccordée de façon redondante au réseau académique de SWITCH avec 2 fois 10 GBit/s. Non seulement l’ensemble des données du cloud est situé en Suisse et protégé par le droit suisse, mais il est également sous la gouvernance de la fondation SWITCH, qui est assumée par les hautes écoles elles-mêmes.

 
Pour en savoir plus (en anglais):

SWITCHengines for Machine Learning

Download (EN)

SWITCHengines for high performance

Download (EN)

SWITCHengines for processing big datasets in research

Download (EN)

L'auteur
Christoph   Witzig

Christoph Witzig

Christoph Witzig travaille chez SWITCH depuis 2005 et dirige actuellement la division Infrastructure & Identity Services. Il a étudié la physique de haute énergie à l'EPF de Zurich, obtenu son doctorat au CERN à Genève et occupé diverses fonctions, entre autres également au USA.

E-mail

Nouveau: les chercheurs du FNS peuvent se faire rembourser intégralement l’utilisation de SWITCHengines

Le Fonds national suisse (FNS)  a confirmé à SWITCH que, depuis le 1er janvier 2018, SWITCHengines figure officiellement parmi les prestations que les chercheurs peuvent faire prendre en charge intégralement pour leurs projets. SWITCH ne poursuit pas de buts commerciaux et ne cherche pas à réaliser un bénéfice. Le tarif fixé par le conseil de fondation pour SWITCHengines est obligatoire pour toutes les hautes écoles et s’applique donc également sans modification aux projets financés par le FNS.

Autres articles