"Dans la bonne direction, mais pas assez loin."

Publié le 06.07.2018

Le 3 juillet, le Conseil fédéral a pris les premières décisions concernant la création d’un centre de compétence en cybersécurité gefällt.

"Ces décisions vont fondamentalement dans la bonne direction, mais pas assez loin, avec trop peu de cohérence, et surtout beaucoup trop lentement», déplore Martin Leuthold, chef de la division Security & Network chez SWITCH et membre du comité Cybersecurity de l’Académie suisse des sciences techniques SATW.

 

En conséquence, le comité a décidé de réagir et a écrit une lettre ouverte (seulement disponible en allemand) au président de la Confédération Alain Berset. Elle préconise les actions suivantes:

  1. Le centre de compétence doit disposer d’un pouvoir d’instruction dans le cadre de la SNPC 2.0 et des responsabilités interdépartementales à définir. Pour une mise en œuvre efficace et en temps opportun, une pure activité de coordination n’est pas suffisante.
  2. La nomination de M./Mme Cyber doit se voir accorder une priorité élevée et cette personne doit entrer en fonction au plus tard au premier trimestre 2019. Il/elle doit directement rendre compte au CF et disposer d’un accès direct et rapide à la délégation du CF établie.
  3. En tant que mesure immédiate la plus importante, un nombre suffisant de postes supplémentaires doivent être attribués à MELANI et à l’organe de coordination de la SNPC afin d’accélérer la planification de la mise en œuvre de la SNPC 2.0 et de l’achever dans une large mesure au plus tard à la fin 2018.
  4. Des moyens financiers et un contingent de personnel suffisants doivent être prévus pour 2019 dans les budgets 2019 du (au minimum) DFF, du DDPS et du DFJP afin de pouvoir commencer la mise en œuvre de la SNPC 2.0 en 2019.

 

 

 

Tags
Community
Autres articles