Cette article est de la catégorie Services et du dossier Identity Management

Rôle précurseur dans la gestion de l’identité

SWITCH est synonyme de plus de confort dans le monde numérique. La nouvelle solution de gestion de l’identité SWITCH edu-ID est conçue pour répondre aux besoins actuels de la formation et recherche des hautes écoles. Des projets de recherche qui bénéficient d’une large assise, comme l’initiative nationale d’encouragement «Médecine personnalisée», peuvent en tirer un grand avantage.

Texte: Christoph GrafGuido Biland, publié le 29.03.2017

Une des compétences clés de SWITCH est de permettre à toutes les hautes écoles de gérer leur identité au sein de l’environnement informatique universitaire. En 2005, SWITCH a lancé l’infrastructure d’authentification et d’autorisation SWITCHaai. Les membres des hautes écoles ont alors pu obtenir pour la première fois un compte utilisateur, muni d’un identifiant, qu’ils ont pu utiliser pour les ressources informatiques d’autres hautes écoles. Ce travail pionnier est rapidement devenu une norme nationale et a poursuivi sa success-story à l’étranger. Cependant, posséder une identité SWITCHaai s’accompagne d’un rôle actif dans une haute école suisse. Si le titulaire quitte la haute école, son compte utilisateur ainsi que son identité sont supprimés.

Solution centrée sur l'utilisateur

Cette contrainte élimine la solution de reprise SWITCH edu-ID. Le compte utilisateur est donc rattaché exclusivement au titulaire et par conséquent valable toute la vie. Et si la fonction change, l'identité est adaptée en conséquence. Quant aux personnes munies d'une SWITCH edu-ID, elles peuvent recourir aux ressources de la communauté de la haute école à tout moment, à condition d'en avoir acquis les droits par le biais d'une personne autorisée. Cette flexibilité simplifie la gestion des données personnelles et se révèle avantageuse, notamment dans le cadre d'une coopération de recherche.

Les concepts et solutions d’Identity Management proposés par SWITCH contribueront notoirement au succès de SPHN.

Prof. Torsten Schwede, université de Bâle, Institut suisse de bio-informatique (SIB), conseil d’administration de SPHN

Médecine personnalisée

On peut en illustrer le bénéfice en prenant l'exemple de l'initiative nationale de recherche "Médecine personnalisée". Cette initiative vise à créer les fondements de ce qui permettra de rendre accessibles les données dans le secteur de la santé pour la recherche et l'innovation, et ce avec la qualité requise. Elle est mise en œuvre à titre de tâche nationale commune entre les hautes écoles, les hôpitaux et les organes de financement, ce qui a fait l'objet d'un accord entre swissuniversities, le Conseil des EPF, le FNS, le SIB et l'ASSM. L'ASSM a reçu de la Confédération le mandat d'instaurer et de coordonner une organisation structurelle pour un réseau suisse de santé personnalisée Swiss Personalized Health Network (SPHN). Ce réseau doit garantir une harmonisation des différents types de données et systèmes d'informations, et permettre l'échange de données nécessaire à la recherche. Sur le plan technique, l'interopérabilité des données relatives à la santé, comme les données cliniques sur les patients, les données moléculaires "-omics", les mesures de détecteurs ou les résultats de laboratoires, doit être sécurisée par le centre de coordination des données au SIB (Institut suisse de bio-informatique). Ce centre permet aux chercheurs d'utiliser au profit d'études scientifiques des données issues de différentes plates-formes. Les hôpitaux universitaires, les universités, y compris ETH/EPF, et les plates-formes "-omics" (Genomics, Proteomics, Metabolomics) posent les premiers jalons. Plus tard suivront d'autres données, comme celles de référence de groupes comparatifs sains, les données d'autres prestataires du secteur sanitaire ou encore les données Life Style, que les citoyens mettront eux-mêmes à disposition ("Quantified Self").

Un plus de comfort

Les exigences posées en matière de gestion de l'identité découlent de l'ampleur et de la complexité de cette initiative de recherche, ainsi que des obligations supérieures en matière de sécurité des données et de traçabilité: la solution doit pouvoir garantir à des personnes habilitées et clairement identifiées, rattachées à ou provenant de divers projets, disciplines, organisations et nations, un accès facile et sécurisé à des ressources spécifiques sur la base d'une infrastructure organisée collectivement. La simplicité et le confort doivent être garantis, d'une part là où les données sont recueillies, administrées et mises à disposition, et d'autre part là où les chercheurs accèdent à ces données pour les analyser.

La solution SWITCH edu-ID, soutenue par la Confédération, est conforme à ces hautes exigences. Reposant sur des normes internationales, elle simplifie la coopération de recherche et l'apprentissage tout au long de la vie grâce à une approche innovante qui place au centre l'utilisateur du service et non plus son rôle temporaire au sein d'une organisation donnée.

SWITCH perfectionne sa solution de gestion de l'identité avec ses partenaires nationaux et internationaux dans la communauté des hautes écoles.

En savoir plus:
Site web du projet SWITCH edu-ID (https://projects.switch.ch/eduid/)
Identity Blog (https://identityblog.switch.ch/)
Dossier sur le sujet (http://www.switch.ch/dossiers/identity-management/)
Swiss edu-ID chez swissuniversities (https://swit.ch/edu-id@swissuniversities)
Initiative nationale d'encouragement de la médecine personnalisée (https://www.sbfi.admin.ch/)
Autres articles