Cette article est de la catégorie Corporate et du dossier Coopérations internationales

Mission internationale

Les coopérations internationales sont déterminantes pour les hautes écoles et le site de recherche de Suisse.

Texte: Andreas Dudler, publié le 10.10.2016

Le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) a publié cette année, pour la première fois, un rapport sur la recherche et l'innovation en Suisse. Des experts y expliquent pourquoi les coopérations transfrontalières sont essentielles pour notre pays: elles permettent aux intervenants suisses d'accéder à d'importants réseaux internationaux et apportent à la Suisse une utilité scientifique, technologique et économique. Ils arrivent à la conclusion que le système suisse est, au niveau recherche et innovation, très performant en comparaison internationale.

Pourquoi la Suisse est à la pointe

Ce n'est pas le fait du hasard mais le résultat de longues années d'efforts qui portent maintenant leurs fruits: en 2010, le Conseil fédéral avait annoncé dans son rapport sur la stratégie internationale de formation, de recherche et d'innovation que la Suisse devrait se situer, dans les années à venir, à la pointe des pays les plus innovants du monde. A cet égard, le renforcement et l'extension de l'interconnexion internationale avaient priorité absolue. Selon le rapport du Conseil fédéral, les coopérations internationales sont déterminantes afin de maintenir l'excellence dans la formation, la recherche et le développement.

Selon le Conseil fédéral, les coopérations internationales sont déterminantes afin de maintenir en Suisse l'excellence dans la formation, la recherche et le développement.

Dans son message actuel sur la promotion de la formation, de la recherche et de l'innovation au cours des années de 2017 à 2020, le Conseil fédéral confirme la priorité de ce domaine politique. Il attache, pour l'avenir également, une grande importance aux coopérations internationales.

SWITCH a, en tant qu'organisation chargée d'une mission pour la recherche et l'enseignement dans l'univers des hautes écoles, entretenu les coopérations internationales dès sa fondation, entre autres dans la constitution du réseau européen de recherche. SWITCH est membre de GÉANT, la communauté de coopération des réseaux scientifiques européens. Celle-ci construit le réseau paneuropéen à hautes performances de recherche couvrant 35 pays européens avec au total 4000 institutions associées et 40 millions d'utilisateurs, dont 4 millions de chercheurs. Chez SWITCH, nous garantissons aux hautes écoles suisses, via GÉANT, le raccordement par réseau à l'Europe – et au monde. En outre, nous la représentons dans l'échange des pays au niveau infrastructure de réseau, savoir-faire, normes et stratégies internationales.

Comment SWITCH utilise le réseau international

Mais comment SWITCH parvient-elle à exploiter ce pool avec succès? Nous pouvons le montrer d'après quelques exemples:

SWITCH a intégré l'idée d'eduGAIN à GÉANT, comme système d'authentification et d'autorisation. Grâce à cela, les équipes internationales de chercheurs peuvent accéder à des ressources communes de recherche par-delà les frontières. Le modèle en a été SWITCHaai, qui est en service aux hautes écoles suisses. C'est de manière analogue que s'est développé eduKEEP. L'ébauche en est la Swiss edu-ID, successeuse désignée de SWITCHaai.

SWITCH défend les intérêts des hautes écoles suisses et du site universitaire de recherche de Suisse.

SWITCH participe à eduroam depuis ses débuts. eduroam est un service mondial d'authentification pour WLAN pour la communauté de recherche et des hautes écoles. Ce service a ses racines en Europe mais s'est développé pour devenir une histoire de succès au niveau mondial.

Un domaine dans lequel la coopération internationale est indispensable est celui de la sécurité. Etant donné que la cybercriminalité ignore les frontières, notre Computer Emergency Response Team (SWITCH-CERT), coopère étroitement avec les organisations sœurs du monde entier.

La situation est différente dans le domaine d'activité du Procurement: SWITCH acquiert du savoir-faire en échange avec des partenaires internationaux, par exemple par des conditions de licence et autres conditions de fournisseurs de logiciel. C'est ainsi que SWITCH a aidé les hautes écoles à économiser des montants de plusieurs millions.

Dans le domaine d'activité encore jeune Infrastructure & Data Services, la collaboration internationale est très informelle. Elle s'avère néanmoins être déjà très positive dans un projet initialisé par SWITCH sur l'utilisation de Big Data.

En résumé, SWITCH fait quelque chose qu'aucune haute école ne pourrait faire à elle seule: elle défend les intérêts des hautes écoles suisses et du site universitaire de recherche de Suisse dans la définition et la mise en œuvre de normes et processus pour la future assistance TIC de la collaboration internationale. Elle apporte une contribution indispensable à ce que la Suisse puisse maintenir, sur le plan international, une position de pointe dans la recherche, le développement et l'innovation. SWITCH fait tout cela de manière typiquement SWITCH. A savoir avec et pour la Community.

Vers le dossier

L'auteur
Andreas   Dudler

Andreas Dudler

Dr. Andreas Dudler est depuis 2012 directeur de SWITCH. Le mathématicien et informaticien de formation représente celle-ci auprès de GÉANT. Il s'y engage pour les besoins du site de recherche suisse, en particulier pour les sujets relatifs aux systèmes internationaux d'authentification et d'autorisation.

E-mail
Autres articles