2018: plus de performance, de confort et de sécurité

SWITCH est synonyme de plus de performance, de confort et de sécurité dans le monde numérique. Les hautes écoles, les organisations proches des hautes écoles et d’autres acteurs du secteur d’Internet en Suisse en profitent. Quelques points forts de 2018.

Texte: Peter KofmelAndreas Dudler, publié le 13.06.2019

Plus de performance

Depuis le début de l’année, SWITCHengines est encore plus attrayant pour les chercheurs. Ils peuvent se faire rembourser les coûts d’utilisation par le Fonds national suisse (FNS) s’ils utilisent SWITCHengines pour des projets subventionnés par le FNS.

Avec l’initiative FUTURE UNIVERSITY, SWITCH a ouvert le dialogue sur le développement des hautes écoles à l’ère du numérique. En collaboration avec le centre de réflexion W.I.R.E., nous avons publié en septembre une étude sur la base d’interviews avec des membres de la communauté. Nous pouvons désormais intégrer de nombreux enseignements dans les travaux stratégiques de SWITCH.

Avec nos partenaires, les hautes écoles, nos clients et les conseillers de fondation, ils ont accompli un travail exceptionnel et jeté les bases d’une plus-value pour les années à venir.

Dr. Andreas Dudler, Managing Director, SWITCH

Trouver des solutions ensemble, se présenter unis et apprendre les uns des autres : en collaboration avec les hautes écoles, SWITCHprocure négocie des contrats-cadres, par ex. avec Microsoft, Adobe ou TeamViewer. Il en résulte des économies d’env. 3 millions de francs par an pour les hautes écoles et les institutions connexes.

Plus de confort

La création du secteur Digital Solutions & Coordination réunit des compétences dans le domaine des achats, du conseil juridique et de l’intégration technique, de plus en plus demandées comme solution globale. SWITCH développe la plateforme SWITCHhub où hautes écoles, fournisseurs commerciaux et SWITCH pourront proposer des solutions numériques à toute la communauté.

Nous avons également progressé avec détermination sur des prestations telles que SWITCH edu-ID, tant sur le plan technique qu’opérationnel. Les premières hautes écoles sont sur le point de passer à l’edu-ID.

Plus de sécurité

Le nombre de noms de domaine bloqués par SWITCH pour cause d’hameçonnage est dix fois plus élevé que l’an dernier. Les attaques de type Drive-By et les maliciels sont par contre en diminution. Dans la lutte contre la cybercriminalité, SWITCH mise sur les coopérations avec MELANI et le service de cybercriminalité de la police cantonale de Zurich. Tous deux sont des organes reconnus par l’OFCOM dans la lutte contre la cybercriminalité. Grâce à cette collaboration, SWITCH a pu éliminer 6400 boutiques en ligne frauduleuses.

Le Swiss DNSSEC Pioneer Award est décerné à des organisations et à des personnes qui ont réalisé des prouesses dans la mise en œuvre et la promotion du DNSSEC et qui rendent ainsi Internet plus sûr en Suisse. C’est le registraire genevois Infomaniak qui a remporté le premier Award. Il est le premier registraire en Suisse à signer les noms de domaine nouvellement enregistrés par défaut avec le protocole DNSSEC. Au total, le nombre de noms de domaine signés avec DNSSEC a augmenté de 65% par rapport à l’an dernier.

Vente de switchplus

SWITCH vend sa filiale switchplus au belge Combell Group. La Fondation se concentre ainsi sur son activité principale avec les hautes écoles suisses et assure la sécurité de l’Internet en Suisse. Conformément à l’objectif de la fondation, le produit de la vente sera investi dans des services innovants au profit des hautes écoles. Ces services comprennent le réseau, la sécurité et la gestion de l’identité.

Un grand merci aux collaboratrices et collaborateurs de SWITCH pour cette année 2018 pleine de succès. Avec nos partenaires, les hautes écoles, nos clients et les conseillers de fondation, ils ont accompli un travail exceptionnel et jeté les bases d’une plus-value pour les années à venir.

 

Dans un message vidéo, Andreas Dudler dresse le bilan de l'année 2018.

Version numérique

Consultez le rapport annuel 2018 en ligne, disponible en allemand, français et anglais.

Autres articles